INCARNATION (introduction)
Urban mood

Art graphique et photographie
Grands formats (impressions directes sur acrylique)

25 septembre - 13 novembre 2010
Suite 523

« Le Verbe s’est fait chair » Jean, 1, 14

Et Dieu se fit homme afin d’éprouver la souffrance et prendre sur Lui tous les péchés de l’Homme… Mais si Dieu est la nature originelle de l’esprit humain, qu’en est-il de l’essence ineffable même de Dieu… la Compassion ?

Lorsque nous croisons la souffrance incarnée au détour d’une rue, notre compassion est loin d’être évidente, elle oscille bien souvent entre pitié bienveillante et indifférence coupable.

Ressentir la Compassion sans agir pour autant, équivaut à constamment dévoyer le sens ultime de l’existence. La Cité, le laissé-pour-compte et la plupart des phantasmes et aspirations futiles ou carrément obscènes, plaqués sur nos consciences et sur nos murs et que nous aimerions pourtant incarner, forment décidément un bien étrange « ménage ».